Qui nous sommes

Historique & objectif de la Fondation

La Fondation de musique Sylva-Gelber, à l’origine « Young Canada Music Foundation » (Fondation de musique pour jeunes talents canadiens) a été établie par Sylva Gelber en 1973 pour encourager l’étude de la musique et appuyer les jeunes artistes de talent à poursuivre une carrière en musique.

Depuis 1981, l’activité principale de la Fondation était d’abord de financer les Prix de la Fondation Sylva-Gelber administrés par le Conseil des Arts du Canada. Le Conseil présentait ces Prix annuellement à un, et parfois deux, des plus talentueux artistes canadiens de moins de 30 ans qui avaient réussi au concours de bourses pour interprètes de musique classique.

La générosité manifestée par Sylva Gelber, en nommant la Fondation bénéficiaire d’une large part de son héritage, a influencé la décision de remplacer les prix disponibles par l’entremise du Conseil des Arts par un nouveau programme élargi, administré directement par la Fondation. C’est ce qui a permis à la Fondation d’augmenter la valeur et le nombre des octrois.

La Fondation recherche les jeunes talents canadiens, interprètes de musique classique les plus prometteurs, dans des écoles de musique sélectionnées au Canada et à l’étranger, et, par procédé de compétition, appuie les musiciens exceptionnels dans des projets d’études de perfectionnement qui les aideront dans leur carrière.

La Fondation a aussi fait un don important au Laboratoire de recherche en pédagogie du piano de l’École de musique de l’Université d’Ottawa, une installation de pointe où il est possible d’observer directement des phénomènes visuels ou auditifs spécifiques afin de mesurer l’activité complexe d’apprendre à jouer du piano.

Ce premier laboratoire au monde voué exclusivement à l’étude scientifique de la pédagogie du piano réunit des chercheurs ayant une expertise dans une variété de disciplines, dont la musique, l’éducation, la psychologie, les sciences de la santé, la technologie de l’information, la bio-ingénierie et les neurosciences.

L’Université est heureuse d’accueillir Aline Chrétien et Jon Kimura Parker en tant que coprésidente et coprésident des Amis du Laboratoire. En décembre 2007, le studio principal du Laboratoire a été nommé en l’honneur de Sylva Gelber au cours d’une cérémonie qui a eu lieu à l’Université.


Biographie de Sylva M. Gelber

Sylva Gelber

Née à Toronto en 1910, Sylva Gelber était une Canadienne hors du commun. Elle a notamment dirigé le Bureau de la main d’oeuvre féminine du ministère du Travail et représenté le Canada à la Commission de l’ONU sur le statut de la femme, de 1970 à 1974. Elle a occupé plusieurs autres postes internationaux durant sa vie professionnelle dont celui de déléguée pour le Canada à l’Assemblée générale des Nations Unies en 1976 et 1978. En reconnaissance de ses nombreux services, elle a été nommée officier de l’Ordre du Canada. Un article du Globe and Mail, paru peu après son décès en décembre 2003 (« Feminist Tore Down Barriers »- [une féministe qui a ouvert la voie ], 31 janvier 2004), la décrit comme suit:

Sylva GELBER acquière une notoriété nationale à la fin des années 60 en tant que directrice du Bureau de la main d’oeuvre féminine du ministère du Travail. Elle défend vigoureusement les droits des femmes et soutien l’adoption de la Loi sur l’équité salariale, le congé de maternité et le droit à la pension pour les femmes dans la société canadienne.

Reconnue pour son intelligence, son sens de l’humour et son amour de la musique, sa façon de s’habiller et ses autos sports, elle mène une vie colorée comprenant même quelques apparitions au théâtre et à la radio. Elle passe également 15 années en tant que travailleuse sociale médicale et administratrice gouvernementale en Palestine, sous le mandat britannique, une expérience qu’elle raconte dans No Balm in Gilead, ses chroniques primées en 1989.

Sylva Gelber adorait la musique et les arts visuels et tenait à aider les musiciens particulièrement doués à développer leur talent. À cet effet, elle établit une Fondation pour soutenir les jeunes musiciens au début de leur carrière professionnelle, et prenait grand plaisir à demeurer en contact avec plusieurs gagnants du Prix de la Fondation.


Le Conseil

PETER BECKE
Ottawa et Ouest du Québec
PDG, Venturing Hills Corporation

Peter Becke est un conseiller de confiance et un investisseur en actions privées.

En plus d’être conseiller principal chez Norton Rose Fulbright, Peter dirige Venturing Hills Advisory, est associé général chez Hello Ventures et administrateur de sociétés. Il est le cadre en résidence du programme EMBA de la Telfer School of Management, où il a donné des cours sur le leadership, la stratégie, l’innovation et le commerce international.

Son expérience antérieure comprend un large éventail de rôles en tant que cadre supérieur chez Nortel Networks, à l’époque où cette société faisait partie du classement Fortune 100, et des rôles de PDG dans des sociétés de croissance technologique financées par des fonds d’investissement.

Peter est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires et d’un baccalauréat en droit de l’Université Queen’s. Il est membre du Barreau de l’Ontario.


ROSEMARIE LANDRY C.M., Dhc
Montréal, Québec
Soprano, professeur de musique, conseiller artistique

Responsable du secteur chant à la Faculté de musique de l’Université de Montréal, la soprano Rosemarie Landry a chanté sur toutes les principales scènes canadiennes, où elle a donné récitals et concerts. Elle a été artiste invitée des principaux orchestres et de nombreux festivals d’opéra et de musique de chambre à travers le monde, et a effectué des tournées en Amérique du Nord et du Sud, en Europe et en Asie. Elle a étudié, entre autres, avec Bernard Diamant, Pierre Bernac, Gérard Souzay et Margaret Harshaw. Elle a donné des ateliers de maître à des endroits tels le Conservatoire de musique de Paris et les conservatoires de Beijing, Tokyo, Reykjavic et Bogota. Elle a également donné des ateliers de maître à plusieurs universités et compagnies d’opéra canadiennes, et enseigne à quelques écoles d’été et endroits tels le Centre d’arts Orford, le Toronto Summer Opera Lyric Theatre et l’Institut canadien d’art vocal.

Ayant remporté le Premier Prix du CBC Young Artists Competition tôt dans sa carrière, Rosemarie Landry continue sur sa lancée et remporte plusieurs autres prix, bourses, doctorats honorifiques et distinctions de toutes sortes. Elle est membre de l’Ordre du Canada, Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres (France) et Chevalier de l’Ordre de la Pléiade.

Depuis plusieurs années Rosemarie Landry s’implique activement en tant que conseiller artistique ou membre de conseils d’administration de plusieurs des grandes organisations culturelles et musicales du Canada, dont le Conseil des Arts du Canada, le Conseil des arts de l’Ontario, le Centre national des Arts, l’Institut canadien du film, le Conseil des arts du Nouveau-Brunswick, les Jeunesses musicales du Canada, la Fondation de musique Sylva M. Gelber et l’Orchestre de la francophonie canadienne.

STÉPHANE LEMELIN
Montréal, Québec
Pianiste

Le pianiste Stéphane Lemelin est bien connu du public canadien et se produit régulièrement aux États-Unis, en Europe et en Asie. Souvent soliste invité des principaux orchestres canadiens, il est aussi très apprécié en récital et comme partenaire en musique de chambre.

Son répertoire est vaste et montre un goût marqué pour la littérature allemande classique et romantique et la musique française, comme en témoignent la vingtaine de titres de sa discographie qui inclut des œuvres de Fauré, Saint-Saëns, Debussy, Poulenc et Roussel.  Il dirige également la collection « Musique française 1890-1939 : Découvertes » sur le label Atma Classique, dans laquelle il a enregistré des œuvres de Samazeuilh, Ropartz, Migot, Dupont, Dubois, Rhené-Bâton, Rosenthal, Alder, Lekeu et Vierne.

Lauréat du Concours international Robert Casadesus de Cleveland, il a été boursier de plusieurs organismes nationaux et internationaux dont le Conseil des Arts du Canada et le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada.

Stéphane Lemelin a étudié avec Yvonne Hubert à Montréal, Karl-Ulrich Schnabel à New York, Leon Fleisher au conservatoire Peabody, et Boris Berman et Claude Frank à l’Université Yale où il a obtenu un doctorat. Il a enseigné pendant plus de dix ans à l’université de l’Alberta. En 2001, il est devenu membre du corps professoral de l’École de musique de l’Université d’Ottawa et son directeur en 2007. Depuis 2014 il est Directeur du Département d’interprétation et professeur titulaire de l’École de musique Schulich de l’Université McGill. Pédagogue recherché, il est souvent invité à donner des cours de maître à travers le monde. Stéphane Lemelin est également membre du Trio Hochelaga ainsi que directeur artistique du Prince Edward County Music Festival.

TIM PLUMPTRE, président
Ottawa, Ontario
Président, Meta4 Consulting

Conférencier sur la gouvernance et les questions de réforme de la fonction publique, conseiller auprès de ministres et hauts responsables au Canada et à l’étranger,  Tim Plumptre est président de Meta4 Consulting, qui se spécialise en politique publique, stratégie, gouvernance, rendement organisationnel, et évaluation du rendement.  Il est également fondateur et ancien président de l’Institut sur la gouvernance, un groupe de réflexion à but non lucratif, établi en 1990 et basé à Ottawa. L’Institut a aidé à établir la signification de « bonne gouvernance » dans la sphère publique; sous son leadership, l’établissement a entrepris diverses activités de recherche, publications, événements éducatifs et autres projets reliés à une meilleure gouvernance, au Canada et ailleurs.

Avant de fonder l’Institut de gouvernance, Tim Plumptre menait une carrière à multiples facettes comme journaliste, membre du Service diplomatique, fonctionnaire, et partenaire national dans une grande firme de consultants internationaux. Il est l’auteur de Beyond the Bottom Line: Management in Government, un succès de librairie qui examine comment l’administration dans le secteur public diffère de l’administration dans le contexte d’un secteur privé et de The Intrepid Nonprofit: Strategies for Success in Turbulent Times, à paraître au printemps 2019.  Diplômé de l’Université de Toronto et de la London School of Economics, il est actuellement membre associé du Massey College, Université de Toronto.

En tant que bénévole, il a été président d’un bon nombre d’organisations communautaires, dont l’Association communautaire de New Edinburgh (à Ottawa); le Centre d’accès aux soins communautaires d’Ottawa, responsable des soins à domicile à Ottawa; Société de l’aide à l’enfance d’Ottawa-Carleton; et Hospice at Maycourt, un centre de soins palliatifs. Il est présentement président de la Fondation de musique Sylva-Gelber.

BARRY SHIFFMAN, BM, ARCT
Toronto, Ontario
Violoniste et altiste

Violoniste et altiste de renommée internationale, Barry Shiffman est très respecté en tant que musicien, éducateur et administrateur. Il a cofondé le Quatuor à cordes Saint-Laurent (QSL) et, depuis 2010, il est à la fois doyen associé et directeur de la musique de chambre à la Glenn Gould School et directeur de la Phil and Eli Taylor Performance Academy for Young Artists au Royal Conservatory of Music. Au cours de ses 17 années avec la SLSQ, il a participé à plus de 2 000 concerts offerts dans des salles du monde entier et a enregistré plusieurs disques salués par la critique dans le cadre d’un contrat exclusif avec EMI Classics. Tout en faisant partie de la SLSQ, Shiffman a été artiste en résidence à l’Université de Stanford de 1998 à 2006 et artiste invité à l’Université de Toronto de 1995 à 2006.

Il a également occupé de nombreux postes au Banff Centre, notamment celui de directeur des programmes musicaux (2006-2010), de directeur artistique des programmes estivaux de musique classique du Centre (2010-2016) et, depuis 2006, de directeur exécutif du Banff International String Quartet Competition. Pendant son mandat au Banff Centre, il a introduit une nouvelle programmation dans les domaines de l’interprétation de la musique classique, de la composition, de la musique populaire et du jazz, et a supervisé la croissance spectaculaire du Banff International String Quartet Competition (BISQC). De 2009 à 2017, il a été directeur artistique exécutif de la Music in the Morning Concert Society à Vancouver.

Juré recherché, il a fait partie du jury de violon des concours de violon Tchaïkovski et de Montréal, et des concours de quatuors à cordes de Londres Wigmore Hall, Lyon et Genève, ainsi que de nombreux concours nationaux au Canada.

Depuis septembre 2017, Shiffman est directeur artistique de Rockport Music dans le Massachusetts, supervisant toute la programmation classique de l’organisation, y compris un festival estival de musique de chambre de cinq semaines.

Il a fait ses études formelles au Conservatoire royal de Toronto, à l’Université de Toronto, au Conservatoire d’Utrecht, à la Hartt School of Music, à la Juilliard School et à l’Université de Yale. Il a également suivi des cours d’été au Banff Centre, à Tanglewood et à Aspen.

Barry Shiffman a reçu le prix Nadia Boulanger de la Longy School pour l’excellence dans l’art de l’enseignement, ainsi qu’un doctorat honorifique de l’Université de Calgary.

IAN HAMILTON WARREN, secrétaire
Ottawa, Ontario
Avocat

Originaire d’Ottawa, Ian Warren est diplômé de l’Université Queen’s (BComm) et de l’Université de Western Ontario (LLB). Il est admis au Barreau de l’Ontario en 1989 et devient alors membre du Barreau du Haut-Canada. Après avoir été membre de plusieurs cabinets d’avocats établis à Ottawa, M. Warren ouvre son propre bureau en 1992 se spécialisant en droit des affaires, immobilier commercial et résidentiel, testaments et administration de succession. Il est un ancien directeur des Bergers de l’espoir, et ancien directeur et membre des Therapeutic and Educational Living Centres Inc. Il est marié à Andrea Camacho et ils ont deux enfants, Madeline et Jack.